Partager par email Partager sur facebook Rejoindre la page Facebook

Quoi faire à Saint-Maximin dans le Var ?

Sortir à St Max !

Vous cherchez quoi faire à Saint-Maximin ? Des envies d'aller danser ce soir, de voir un spectacle, bref de passer une bonne soirée ? Où plutôt d une sortie culturelle ce week-end ? Vous trouverez ici les expositions, les concerts et autres manifestations se déroulant à Saint Maximin la Sainte Baume. pour les plus sportifs et les amoureux de la nature, les balades et randonnées sauront vous combler.

Le Samedi 20 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Samedi 20 janvier
à 21h00

Est-il encore nécessaire de présenter ce chanteur rappeur français qui répond au nom de: FéFé. Non bien sûr, contentons nous de venir le voir sur scéne et chuuut, écoutons le. Ecoutons FéFé nous présenter son dernier album "Mauve" , cette couleur "entre le rose de la vie et les bleus de l'âme" comme il aime à dire. Un conseil: réservez votre place.

Le Lundi 22 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Mardi 23 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Mercredi 24 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Jeudi 25 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Vendredi 26 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Vendredi 26 janvier
à 18h00

5 heures. Cinq heures de pur bonheur avec cette " Nuit des Conservatoires ". Au programme: théatre, danse et musique.

Le Samedi 27 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Dimanche 28 janvier
à 10h00

Aujourd'hui, nos amis vignerons sont à l'honneur. Le Couvent Royal, accueuille la 17é édition de la Fête de la Saint-Vincent. Cette manifestation va se dérouler de la façon suivante: 10h : Procession des vignerons derrière leur Saint Patron en présence des Confréries Bachiques et aux sons des fifres et tambourins, Inauguration en présence des Elus  10h30 : Messe solennelle de la Saint-Vincent en la Basilique de Saint-Maximin. 11h30 : Cérémonial du Chapitre dans l'enceinte du Couvent Royal pour l'intronisation de quelques personnalités orchestré par l'Ordre Illustre des Chevaliers de Méduse. De 10h00 à 18h00 : Découverte et animations autour des stands des vignerons avec dégustation-vente des vins des Appellations Provençales. Cour intérieure du Couvent Royal: - Présence des producteurs de Châtaignes du var. - Vente de produits du terroir (miel, confitures, pain, pain d'épices, nougat, salaisons, confits de légumes de Provence, tapenade, bar à huîtres?.). -Spécialité du Var invitée : La Truffe Noire du Var et ses producteurs. Place Jean Salusse : -Exposition de tracteurs et de matériel agricole par Blanc et Rochebois et les Etablissements Jansoulin. 15h00 : Concert d'Orgues en la Basilique Marie Madeleine par Pierre Bardon, titulaire depuis plus de 50 ans des Grandes Orgues de Saint Maximin la Sainte Baume. 17h00 : Tirage de la tombola.

Le Lundi 29 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Mardi 30 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Mercredi 31 janvier
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Jeudi 01 février
à 10h00

Alice PUISARD, artiste photographe, expose à son tour en la galerie de la Croisée des Arts. Le terrain de prédilection de notre chasseur d'images est le Conservatoire de la Provence verte. Durant deux années, elle a promené son objectif dans les coulisses du Conservatoire et les travées du public, pour "voler" des instants touchants de la part des enfants, les regards attendris et fiers des parents ou les remarques affectueuses des professeurs. Exposition vivante.  

Le Samedi 03 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Samedi 03 février
à 21h00

Mariannick SAINT-CERAN est née à Madagascar de parents réunionnais et depuis son enfance, sa vie est bercée par la musique. Ce fut d'abord la musique traditionnelle réunionnaise, puis les rythmes du séga et du maloya, les valses de Strauss, puis Chopin et Lizt, la chanson française et la guitare de Django. A l'adolescence arrive dans son univers musical, le Blues, le Jazz et la Bossa-Nova. Elle joue de la guitare, des claquettes et du piano. De 1987 à 2013, elle participe à une centaine de festivals en France et à l'étranger et elle collabore avec un nombre tout aussi impressionnant de musiciens. Aujourd'hui, pour nous à la "Croisée des Arts", Mariannick SAINT-CERAN, nous propose des reprises de la diva Nina SIMONE. Pensez à réserver vos places...

Le Lundi 05 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mardi 06 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mercredi 07 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Jeudi 08 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Vendredi 09 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Samedi 10 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Samedi 10 février
à 20h00

C'est le weekend, pourquoi ne pas emmener les enfants voir "Sur la terre du Petit Prince", un conte musical de Arnaud Devolontat, d'aprés " Le Petit Prince" d'Antoine Saint Exupéry. Le metteur en scéne de cette pièce musicale, nous transporte dans l'épopée du Petit Prince, de sa planéte à la nôtre, en jetant un regard poétique et satirique sur notre monde. Spectacle splendide, comédiens excellents Une heure de pur bonheur pour des enfants à partir de 5 ans, mais qui intéréssera aussi les adultes...  

Le Lundi 12 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mardi 13 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mardi 13 février
à 14h30

Cinquiéme étape de ce Ciné-Conférences CONNAISSANCE DU MONDE, qui nous entraine aujourd'hui au Cambodge. Emmanuel BRAQUET est né en Provence dans un petit village ou il réside encore. Ce provencal, a toujours était attiré par les voyages. Ca a commencé en 1966. Son tour du monde l'entrainera en Iran, en Turquie, en Irak. Premier film sur les Kurdes. Entre 2003 et 2005, il parcours le Cambodge dans tous les sens, visitant chaque commune. De ce périple naitrat un documentaire: Cambodge les clés d'un royaume. Aprés l'Asie, il s'intéressera au Québec et à l'Amérique Française, puis un documentaire sur Venise, ville dont il est tombé amoureux quelques années auparavant lors d'un précédent séjour. Dix ans aprés, il rejoint alors son fils Sébastien qui fait un reportage sur le Cambodge. Les souvenirs refont surface, il veut alors savoir si, aprés 10 ans de souffrance et de douloureux combats , l'espoir renait au" pays du sourire".  

Le Mardi 13 février
à 18h30

Aujourd'hui, c'est Mardi Gras, jour des beignets... Mais c'est aussi le jour que les élèves de Saint-Maximin, ont choisi pour vous présenter leur spectacle. Alors venez nombreux les encourager...

Le Mercredi 14 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Jeudi 15 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Jeudi 15 février
à 20h00

L'Association " Agissez dans votre ville ", en partenariat avec Cinéode, nous propose ce soir, un documentaire sur ce pays en guerre depuis une trentaine d'année, l'Afghanistan. Ce film réalisé par Salim Shaheen, est suivi par la documentaliste Sonia Krolund, qui décide de lui consacrer un film. 1h30 de cinéma vérité. Nothingwood, le récit d'une vie passée à accomplir un rêve d'enfant.

Le Vendredi 16 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Samedi 17 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Lundi 19 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mardi 20 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Mercredi 21 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Jeudi 22 février
à 10h00

" Je suis attirée par les formes rondes qui témoignent de la fécondité et de l'origine de la vie. C'est dans cet univers que je cherche l'invisible possible, le voyage imaginaire qui nous dit tant de ce que nous sommes, de ce que nous ne pouvons pas voir, mais qui existe pourtant. En travaillant sur des reflets que j'ajoute numériquement, j'apporte cette impression d'instabilé dans l'espace et le temps. Cela nous rappelle que tout peut basculer d'un instant à l'autre." Maguy LENTINI  

Le Samedi 24 février
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Lundi 26 février
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mardi 27 février
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mercredi 28 février
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Jeudi 01 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Vendredi 02 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Samedi 03 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Samedi 03 mars
à 21h00

Une comédie de Coralie MILLER, une mise en scéne de Jean-luc MOREAU, la présence sur scéne de Anne JACQUEMAIN et Philippe CAROIT, belle brochette de grands noms de la comédie. La pièce: "Le journal de ma fille". Imaginez, un couple divorcé, leur fille, une ado en weekend avec des copains, et.... un journal intime qui traine. Et là, grosse erreur, ces parents ouvrent la boite de Pendore, à savoir, le journal intime de leur fille. Disputes, révèlations et explications sont au menu de cette soirée inoubliable. Moralité: ne jamais lire le journal intime de ses enfants...

Le Lundi 05 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mardi 06 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mercredi 07 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Jeudi 08 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Vendredi 09 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Samedi 10 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Lundi 12 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mardi 13 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Mercredi 14 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Jeudi 15 mars
à 10h00

                                             Entretien avec ALBERTO – BHAVANA OM                                                                                                                                                                                  par Cinzia Blanket. Bhavana OM est un artiste de l'âme et qui peut parler l'âme. Créer est synonyme de liberté pour lui, et il est donc difficile de «cataloguer» ses œuvres alors qu'elles font partie du territoire de l'abstraction et de la recherche contemporaine. Il reste cependant limitatif de confiner son art dans un schéma conceptuel précis, puisque Bhavana OM est suspendu entre l'Ouest et l'Est. Il mélange l'abstraction avec des références au street art, en utilisant des couleurs comme si elles étaient la matière première à mouler. C'est un jeu d'ombres et de lumière, chaud et froid. Dans tout cela, la philosophie de réutilisation et de recyclage reste centrale, car souvent les bases sur lesquelles il construit ses œuvres sont recyclées: une vieille chaise usée en fait un hommage à Van Gogh; un morceau de bois abandonné devient l'objet d'une œuvre de Land Art ... Dans son art, l'appel à l'écologie est fort. Tout aussi forte est l'influence de la musique, de la danse et de la poésie dans son art multidimensionnel. Un art qui n'est pas seulement matériel mais aussi énergique.  

Le Jeudi 15 mars
à 20h00

Le khmer rouge et le non violent, est un documentaire de 90 mn, réalisé par Bernard MANGIANDE en 2011, sur le procés de Kaing Guek Eav, alias Douch, accusé du meurtre de 14000 personnes. Comment gérer la défense de ce bourreau repenti, qui a dirigé la prison cambodgienne S21 de 1976 à 1979 ? Comment et pourquoi Maitre ROUX, avocat français connu pour son engagement au prés des désobéisssants non-violents, a t-il accepté de défendre cet obéissant violent ? A ses côtés, un autre avocat, cambodgien lui, Maitre Kar Savuth, qui n'a peut-être pas le même point de vue quand à la défense de leur client...

Le Samedi 17 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Lundi 19 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Mardi 20 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Mercredi 21 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Jeudi 22 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Vendredi 23 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Samedi 24 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Samedi 24 mars
à 21h00

Un concert de Robyn Benett & Bang Bang, c'est un peu comme un éclat de joie musical, un moment de liberté ou s'entremêlent sentiments et sensualité. Robyn Bennet vous propose un répertoire original qui mélange tous les genres, jazz, swing, rock ou blues. Vous repartirez conquis de ce concert, par cette artiste attachante au jazz tonique et contagieux. Il est préférable de réserver vos places.

Le Lundi 26 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Mardi 27 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Mercredi 28 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Jeudi 29 mars
à 10h00

Laurence GALLARD, artiste peintre aquarelliste, bien connue en Provence et même plus, et un peu chez elle dans la galerie de la Croisée des Arts. Aujourd'hui, elle nous convie dans son univers de "Mythes et Légendes". Venez découvrir ses réalisations faites de peinture, de collage, d'encre de chine et autres techniques personnelles, qui donnent une forte empreinte à ses toiles.

Le Samedi 31 mars
à 21h00

Boutelis, seconde création interprétée par la Cie LAPSUS, se résume trés difficilement, au risque de se tromper; Il faut aller voir ce spectacle. Qui est la Cie LAPSUS ? La Cie Lapsus a été fondée en 2010 par six artistes qui se sont rencontrés à l'école de cirque de Lyon.  En 2011, ils créent « Six Pieds sur Terre » qui donne à voir une certaine idée de l'effervescence et de la jubilation à être ensemble. Leur seconde création « Boutelis », jouée ce soir à la Croisée des Arts, sortira en novembre 2016, autour d'un univers plus intriguant. Car, depuis, l'équipe s'est largement étoffée, au gré des rencontres, des envies, des projets, pour donner corps au quotidien à un cirque intrinsèquement collectif. Un spectacle léger, fragile, aérien, étrange, mais tellement bien interprété. Tout public.

Le Vendredi 13 avril
à 21h00

CUARTETO TAFI, qui nous rend visite ce soir, c'est un peu "musique du monde". Imaginez une guitare espagnole, un bouzouki grec, des percussions afro-latines et la voix chaude et puisante de Léonor V. Harispe. Ils nous présentent leur troisième album, "Semillas" sorti en février de cette année. Une belle rencontre avec la musique argentine.